Les socialistes de Port de Bouc à la Une...

Publié le par Jean-Philippe GARCIA Secrétaire de Section

Les fiefs communistes virent au rose pâle

Publié le mardi 24 avril 2007 à 05H06

Marie-Georges Buffet devancée par Ségolène Royal

Marie-George Buffet n'est pas parvenue à s'imposer dans les bastions communistes du département. Elle est devancée par Ségolène Royal.

Marie-George Buffet n'est pas parvenue à s'imposer dans les bastions communistes du département. Elle est devancée par Ségolène Royal. 

 © JEROME LIEGEOIS ARCHIVES LA PROVENCE 

Martigues, Port-de- Bouc, Gardanne, Aubagne... Un à un, dimanche soir, les bastions communistes des Bouches- du-Rhône sont tombés. Certains avec les honneurs si l'on considère que ces fiefs ont échappé à la lame de fond de l'UMP.

C'est le cas de Port-de- Bouc, depuis toujours géré par le PC. Le 29 mai 2005 avait laissé présager des lendemains qui chantent pour les communistes: plus de 80% de non au référendum avait conduit à la constitution d'une assemblée communale et d'un collectif anti-libéral. Deux ans plus tard, la ville plébiscite ceux qui avaient défendu le traité constitutionnel européen, Nicolas Sarkozy (19,39%) et surtout Ségolène Royal (24,05%). Marie-George Buffet arrive derrière le candidat UMP (19,19%).

Pour Patricia Fernandez, le maire, l'essentiel est sauf: "La gauche est très nettement en tête." Sauf que là, les socialistes mènent le bal. Il n'en faut pas plus pour enflammer Jean-Philippe Garcia, le secrétaire de section: "Il se passe quelque chose d'historique."

La voisine martégale a "dégusté" aussi. Chez Paul Lombard, maire depuis près de 50 ans, le PC rassemble à peine 6%, alors que dans le même temps les socialistes culminent à 24%. À la différence de Port-de-Bouc, sur la Venise provençale, le PS et le PC sont sur le même bateau. Pour l'instant, personne ne tombe à l'eau.

Si ces deux villes ont rosi, c'est assurément la conséquence du vote utile. La mobilisation des électeurs de gauche visait à barrer la route au FN, arrivé en tête un certain 21 avril. Dans les semaines à venir, on verra comment le PS parviendra à capitaliser ces nouvelles voix. Où comment le PC réussira à inverser la tendance, en s'appuyant sur des noms: Michel Vaxès à la législative et Paul Lombard à la municipale de Martigues.

La situation sera un peu plus compliquée à Aubagne. Daniel Fontaine, le maire, s'était vite rangé derrière José Bové, contre l'avis de l'ancien député-maire, Jean Tardito, resté fidèle à Marie-George Buffet. Les prochaines élections risquent d'être animées entre les différentes sensibilités communistes d'Aubagne.

Le même cas de figure pourrait déchirer la section d'Istres-Fos. Les Fosséens avaient également fait sécession pour rejoindre José Bové, s'attirant les foudres de leurs camarades Istréens. Maintenant, ils se disputent les miettes...

Retrouvez nos quatre pages spéciales Presidentielle aujourd'hui dans La Provence.

Par Samir Heddar et Julien David (sheddar@laprovence-presse.fr)

  • reduire le texte
  • agrandir le texte
  • imprimer
  • recommander

Publié dans Les présidentielles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gracias Serge 03/05/2007 19:26


Bonjour,
-les choses étant…, le monde ce que nous savons...les militants communistes sont sur le terrain et les militants PS à la télé...Alors il faut être réaliste à port de bouc on ne regarde pas la télé...
-Les habitants de port de bouc ne permettront pas aux magouilleurs de s’emparer de leur ville
S;Gracias

Nicolas 30/04/2007 11:05

Salut Jean Philippe

Je peux reprendre ton analyse pour Istres puisque tu parles des cocos d'istres:
Pourquoi la FD PS 13 a exclus 50 socialistes sur cette ville lors des élections? idem pour Grans ou la socialistes de grans ont choisit de soutenir Eric cameler (PCF) contre Yves Vidal (soutenu par la seule FD PS et non la section locale)

Pour les relations entre le PC Istres et fos, c'est effectivement tendu, cependant tu pourras remarquer que le PC maintient son score de 2002 malgrè la défection des élus du PC de fos (ce qui n'est pas exeptionnel malgré tout)

ensuite pour vaxès, comme pour les elections locales tu remarquera qu'elles se jouent beaucoup a la personnalité du candidat: vaxès est aujourd'hui soutenu par les "pro royal", et comment expliquer que l'UMP réalise a istres 10% aux municipales et 31% pour la présidentielle

enfin quelques élements de reflexions

ps: j'ai transpis ton message