ah, ça ira, ça ira...

Publié le par Jean-Philippe GARCIA Secrétaire de Section

mardi 30 janvier 2007

Candidature unitaire Bové

 

 

 

 

 

 

Appel des élus qui ne se résignent pas

 

Nous sommes présents à l'intérieur des collectifs unitaires. Nous constatons que l'envie de continuer la démarche unitaire grandit obstinément. Les candidatures concurrentes d'Olivier Besancenot pour la LCR et Marie Georges Buffet pour le seul PCF avaient malheureusement mis à mal le front unitaire antilibéral qui prenait une très large ampleur. Des individus en mouvement et des organisations diverses ont construit une démarche collective politique inédite pour battre la droite et construire un nouvel espace politique attractif à gauche. Après la rencontre des collectifs locaux des 20 et 21 janvier à Montreuil, nous devons prendre acte de la capacité du processus à construire collectivement.

Même s'il résonne depuis 1995, l'espace antilibéral est encore très jeune. Mais, nous restons convaincus que c'est dans les collectifs unitaires de la gauche antilibérale que se bâtit l'alternative politique de demain. Lors de la construction du programme, ils ont su rassembler des identités politiques, générationnelles et culturelles différentes et nous pensons que c'est ce qui en fait la force comme la légitimité.

La majorité de la LCR et du PCF ont manifestement mésestimé l'ampleur et l'enjeu de ce rassemblement comme sa détermination à ne pas laisser la place à la bipolarisation entre le social libéralisme et le libéral populisme.

Aujourd'hui, nous assistons de toute part à de nombreuses manifestations de volonté de ruptures avec une ancienne façon de faire de la politique : 10 000 militants du PCF votent pour une autre candidature que celle de leur secrétaire générale, Michel Husson démissionne de la LCR, Jean Ferrat, Michel Onfray, Robert Guédiguian, Gustave Parking, bien d?autres personnalités, et plus de 30 000 personnes, qui pour beaucoup ne sont même pas dans les collectifs locaux décident, en deux semaines, de soutenir la candidature de José Bové? Dans le même temps, les collectifs souhaitent continuer à débattre.

Cette situation montre, comme l'avait déjà prouvé le succès des meetings unitaires, combien l?attente d?une candidature de rassemblement, plus large que le cadre institutionnel des partis, au-delà même des collectifs locaux unitaires, est grande. José Bové a fait des choix politiques qui n'avaient pas permis de poser sa candidature comme unitaire, pourtant, la dynamique qui s?est engagée ne doit pas être brisée. Il ne s'agit pas d'un rassemblement de circonstance mais de la volonté d?inventer durablement du neuf à gauche, dans le fond et dans la forme. Si nous ne nous résignons pas à abandonner l'idée d'une candidature unitaire, c'est parce que nous sommes convaincus que cette candidature construira durablement l'avenir d'une gauche réinventée.

La majorité de la LCR et du PCF ne doivent-ils pas reconsidérer la candidature d'Olivier Besancenot et Marie-Georges Buffet lors des élections présidentielles ? Ne peuvent-elles recommencer à construire du neuf à gauche et à travailler le consensus, dans le collectif national unitaire ? Si comme nous le disons sans cesse, il faut réinventer la gauche, pouvons nous faire la sourde oreille à ce mouvement ? Est-il raisonnable de ne pas en tenir compte ?

Ils soutiennent José BOVE

 Annick Boët Présidente du Groupe Communiste PCF à la Mairie de Marseille    

Patrick Braouezec Député PCF de Seine-Saint-Denis  

Robert Bret Sénateur PCF des Bouches-du-Rhône     

Daniel Fontaine Vice président  PCF du Conseil général des Bouches du Rhône  

Publié dans Les présidentielles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lolo 08/03/2007 18:21

Entre 0,5 et 1 % pour Bové , ces cocos là ont choisi le mauvais cheval!

coco 08/03/2007 13:54

tiens toi au courant au moins et tu saurais que Dutoit soutient MGB