Pour un service public de qualité...

Publié le par Jean-Philippe GARCIA

Madame, Monsieur,

Ce qui nous rassemble aujourd'hui est bien plus important que ce qui nous divise. Notre différence est notre richesse c’est elle qui nous a permis tous ensemble, de faire reculer provisoirement la précarité dans notre pays. Nous avons obligé le Président de la République et le gouvernement à retirer le CPE qui n'offrait aucune perspective à la France et à nos jeunes. Ces luttes nous ont permis de stopper les mesures gouvernementales qui visaient à affaiblir encore davantage les plus faibles d'entre nous...

Nous avons eu raison de nous battre, vous avez eu raison de résister autant, car finalement, nous avons gagné grâce à vous… L'inquiétude reste grande dans le pays, les français sont très préoccupés, c’est légitime. Ces inquiétudes, nous les partageons avec vous. Elles doivent mobiliser tous les progressistes.

Notre présence à vos côtés n'a pas de caractère politique, elle est souhaitée par les militants de notre parti qui sont aussi des administrés et pour certains d’entre eux, des employés municipaux qui partagent non seulement vos inquiétudes mais qui aspirent comme vous à en finir définitivement avec la précarité... Vous ne devez pas céder au renoncement. Avec Ségolène ROYAL, nous prenons l’engagement de battre la droite et de rendre le pouvoir qui vous a été confisqué injustement. Ne vous laissez plus bercer par des discours utopistes. Si nous voulons changer et je sais que c’est votre souhait, nous devons gagner pour gouverner ensemble. Voilà la réalité... Plus que jamais, nous devons rester mobilisés contre la précarité qui touche aussi nos enfants et plus largement notre commune mais aussi vos services.

2007 est un enjeu considérable pour vous, vos familles et tous ceux qui souffrent dans le pays. Ils sont de plus en plus nombreux. Notre devoir, à tous, est de contribuer à renforcer notre service public de qualité et de proximité, pour qu'il réponde aux mieux aux attentes de la population. Les français nous observent, soyons attentifs aux besoins du pays. Nous devons éviter à nouveau le 21 avril 2002, ce serait dramatique pour les salariés. Je regrette parfois l'absence de vrais débats à gauche qui nous auraient permis de confronter nos idées mais ce refus cache en réalité un malaise au sein même du camp du NON à la constitution. Entre eux, ils ne sont d’accord sur rien mais ils s'entêtent à diviser la gauche pour la faire perdre... Le Parti Socialiste s'est engagé avec les citoyens contre la précarité, il restera mobilisé sur cette question fondamentale pour améliorer le quotidien des français. Nous comptons avec les élus socialistes, les militants et Ségolène ROYAL faire entendre votre voix : cette espérance dont vous êtes porteur.

Port de Bouc aspire au changement, nous aussi. Ensemble, tournons-nous résolument vers l’avenir car une autre voie à gauche existe...

Chers amis, nous vous félicitons et nous vous encourageons dans votre lutte quotidienne contre les injustices et contre la précarité. Vous pouvez compter sur nous...  Avec les socialistes donnons de la force à nos idées...

Publié dans Vie locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article