L'avenir doit se réfléchir ensemble...

Publié le par Jean-Philippe GARCIA

2008, c’est déjà demain… Port de Bouc doit se tourner résolument vers l’avenir, nous en sommes convaincus. Pour autant, se préoccuper de l’avenir de nos enfants, nous opposent en rien avec la majorité municipale. Nous voulons simplement contribuer à l’élaboration d’un projet qui place la famille au cœur de notre action. Voilà la priorité des socialistes qui affichent de vraies ambitions pour notre commune. La génération à laquelle j’appartiens souhaite s’impliquer différemment dans la vie municipale. Notre passé, notre expérience et notre passion pour Port de Bouc reflètent notre volonté de réfléchir à un avenir meilleur et d’apporter des réponses pour que le changement se réalise enfin. D’autres choix sont possibles...

Notre commune a des ressources qui nous permettraient de vaincre le chômage et d’améliorer son image, celle qu’elle véhicule vers l’extérieur nous pénalise sérieusement. Il est temps de réagir face aux problèmes de nos citoyens qui aspirent à la tranquillité dans les quartiers mais pas seulement. Nous devons faciliter les conditions d’implantation d’entreprises créatrices d’emplois pour dynamiser l’économie locale. Pour nous, c’est vital. C’est la clé de la réussite, une réponse concrète à la crise sérieuse que nous connaissons. Nous avons quelques mois pour réfléchir à l’avenir de notre commune et construire ensemble un projet d’espoir pour tous ceux qui souffrent durement. Notre esprit solidaire anime notre action et nos concitoyens attendent des actes de notre part. Ne perdons plus de temps en querelles stériles. Soyons efficaces. Mettons nous au travail pour réaliser ce que certains attendent depuis longtemps : changer leur vie quotidienne souvent difficile. Ils le méritent.

Port de Bouc, un avenir partagé…                                                                                                           

Magali CASASSI

Chargée de la Famille

Publié dans Vie locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article